7 avril 2015

Chrysler et Jeep Dominent les ventes de mars

Les ventes le mois dernier ont été très bonnes en général, mais encore meilleures chez le numéro trois italo-américain Fiat-Chrysler Automobiles, dont les récentes données favorisent grandement les modèles Jeep et Chrysler.

Soixante mois de ventes consécutifs en hausse constante du groupe FCA ont confirmé la vitalité du constructeur autrefois promis à la faillite lors de la récession amorcée en 2008.

Le groupe FCA a vendu 197 261 véhicules le mois dernier, une hausse de 2 % sur mars 2014. Pour être précis, ce sont les marques Jeep, Ram et Chrysler qui ont mené la charge, surtout Jeep avec un gain de 23 % sur l’an dernier. Huit modèles ont battu leurs records en mars, dont cinq ont connu leurs meilleures ventes à vie : Chrysler 200, Dodge Dart, Dodge Journey et les Jeep Cherokee et Patriot.

Source: autonet.ca

31 mars 2015

Rapprochement Fiat-Chrysler-PSA : Tavares ne dit pas non, mais pas tout de suite

Carlos Tavares, PDG de PSA Peugeot Citroën, réagit aujourd’hui dans le Corriere della Sera sur les rumeurs de rapprochements avec FCA (Fiat-Chrysler) et ne l’exclut pas dans l’avenir.

On prête à FCA des velléités de rapprochement avec différents groupes tels que VAG ou même PSA. Bien que démenties par Marchionne, ces volontés resurgissent régulièrement. Carlos Tavares est évidemment trop fin tacticien pour dire clairement si oui ou non les négociations ont vraiment lieu et répond par une pirouette qui ne ferme pas la porte.

« Sergio Marchionne est le bienvenu à chaque fois qu’il souhaite nous parler mais c’est un peu trop tôt pour le moment. Nous devons terminer de nous soigner et retrouver une bonne santé » déclare-t-il dans le Corriere della Sera. Lancé en 2014, le plan de relance « Back in the race » commence à porter ses fruits et PSA se montre confiant pour retrouver une santé financière satisfaisante plus tôt que prévu. Son retour dans le CAC40 est l’un des premiers signes de cette convalescence.

Début mars, le journal économique Les Echos déroulait le scénario d’une fusion créant le groupe Peugeot Chrysler Fiat Automobiles avec Marchionne en Président et Tavares en tant que DG. Plutôt étrange quand on sait que ce dernier a quitté Renault car il voulait être PDG à la place du PDG Carlos Ghosn. Toujours est-il qu’en attendant que PSA soit en meilleure santé financière, Tavares renforce sa position en cas de négociations avec un autre groupe.

27 mars 2015

Un nouveau SUV de taille moyenne pour Chrysler Fiat

Le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) envisage sérieusement la mise sur le marché d'un nouveau SUV afin de concurrencer le Nissan Qashqai et le récent Renault Kadjar. Selon les informations révélées récemment par Sergio Marchionne, président du groupe FCA, à nos confrères d'Autocar, les marques Fiat et Jeep, qui ont déjà coopéré pour la production de la 500X et du Renegade, devraient d'ici 2016 donner naissance à deux nouveaux modèles sur le segment des SUV de taille moyenne. Ils utiliseront la même plate-forme que les deux véhicules précédemment cités et partageront l'ensemble de leurs technologies.

Les deux marques travailleraient également au développement d'un mini SUV, qui pourrait tout simplement remplacer l'actuelle et vieillissante Fiat Panda Cross. Enfin, un modèle 7 places, au gabarit supérieur à celui du Grand Cherokee, devrait permettre à la marque Jeep d'étendre sa gamme par le haut, à compter de fin 2018.

26 mars 2015

DODGE DURANGO R/T 2015 : ESSAI ROUTIER

Pour la famille ou pour le fan du quart de mille?

À 40 495 $, le Dodge Durango SXT 2015 de base offre tous les avantages d'un camion, notamment un rouage intégral et le fait qu'il ne soit pas une minifourgonnette. Capable d'assoir jusqu'à 7 personnes, il s'acquitte sans problème des tâches familiales. Son réputé V6 Pentastar de 3,6 litres génère 290 chevaux et 260 livres-pied de couple. En version Limited, qui requiert un supplément de 5 000 $, les acheteurs peuvent remplacer ce moteur par le fameux V8 HEMI de 5,7 litres, dont la puissance s'élève à 360 chevaux et le couple, à 390 livres-pied. À noter que les vieilles boîtes automatiques à 5 rapports ont fait place l'an dernier à une nouvelle boîte à 8 rapports.

C'est un Dodge!

Pour être un Dodge, un véhicule doit afficher le style propre à la marque, à commencer par la calandre à croisillons si célèbre. Une des nouvelles marques de commerce de Dodge est le design des feux arrière à DEL qui évoque le tracé d'une piste de course. Dans les 2 cas, le Durango les arbore fièrement.

Mon modèle d'essai R/T, à 50 495 $, méritait amplement de s'appeler ainsi, contrairement à certains autres produits de Dodge. Il incluait de série le V8 HEMI, des jantes en aluminium de 20 pouces au fini noir, des phares noircis, un enjoliveur de calandre, des moulures de seuil et des parechocs de couleur assortie à la carrosserie ainsi qu'un tuyau d'échappement à 2 embouts chromés. Moins évidente, mais très appréciée, la suspension sport de cette version abaisse le Durango de 20 millimètres. Vraiment, ce camion a fière allure.

Un habitacle très spacieux

Le Dodge Durango 2015 peut très bien servir d'alternative à une minifourgonnette, lui qui offre jusqu'à 7 places en plus d'une aire de chargement volumineuse même lorsque la 3e rangée est occupée. Les vide-poches sont nombreux et tous les sièges s'avèrent confortables. La qualité d'assemblage et la finition des produits Chrysler ne cessent de s'améliorer; idem pour l'ergonomie. Le Durango confirme cette tendance et, dans l'ensemble, ne présente aucun véritable défaut. Je n'ai rien à dire de négatif sur le système d'infodivertissement Uconnect... une fois qu'il est en marche. Le problème, comme dans tous les modèles du constructeur que j'ai évalués dernièrement, c'est qu'il prend un méchant temps à s'allumer. Parfois, je devais attendre plus d'une minute après le démarrage du véhicule pour que l'écran de 8,4 pouces s'anime. Quand il fait -10 degrés à l'extérieur et qu'on veut profiter des sièges chauffants, ça paraît comme une éternité. Peut-être que le froid a son mot à dire là-dedans, mais je dois vous dire que j'ai enduré un délai similaire lors du lancement du Jeep Renegade en Californie.

À l'assaut de la route

Le Dodge Durango R/T 2015 et moi avons parcouru plus de 750 kilomètres en une semaine, la majorité sur l'autoroute. Ça me fait un peu mal de l'admettre, mais il a consommé en moyenne plus de 16 L/100 km. À sa défense, je suis accro au grognement du HEMI et je me suis servi du Durango pour mon déménagement.

Un chauffe-eau, des chaises et un tas d'autres gros objets ont trouvé place dans le coffre de ce VUS. En tout temps, la conduite s'est avérée aussi confortable et silencieuse que celle de plusieurs berlines familiales. Le Durango a bien tenu le cap et s'est comporté comme un plus petit véhicule sur la route.

Par ailleurs, ce n'est vraiment pas la puissance qui manque pour dépasser. Dieu merci, la boîte automatique à 8 rapports fait toujours bien son travail, contrairement à celle à 9 rapports que Chrysler propose dans d'autres modèles.

Le Durango en bref

C'est simple : le Dodge Durango R/T 2015 est un excellent utilitaire. En plus de pouvoir transporter une charge totale de 3 265 kilos (7 200 livres), il se conduit bien. Très peu de concurrents dans cette fourchette de prix se montrent aussi confortables et pratiques à la fois.

Oui, les Chevrolet Traverse, Nissan Pathfinder, Ford Explorer, Mazda CX-9 et Hyundai Santa Fe XL ont leurs mérites, mais le choix de motorisations qui accompagne le Durango l'élève au premier rang dans mon livre à moi.

Source: auto123.com

24 mars 2015

Jeep Renegade: Le petit VUS à considérer selon La Presse

Avec le Renegade, Jeep pose pour la première fois une roue dans la catégorie des utilitaires urbains. Ce minuscule «tout-terrain» est également la première voiture Jeep à être assemblée en Italie et appelée à être diffusée dans plus de 100 pays.

En dépit de sa petite taille, le Renegade intègre l'ensemble des codes visuels associés à la marque américaine. En effet, quel que soit l'angle, l'héritage de Jeep saute aux yeux: phares ronds, calandre verticale à sept fentes, arches de roues trapézoïdales, pare-brise droit, feux arrière reprenant le motif en croix du réservoir de la Willys de 1941.

Au Canada, l'acheteur éventuel aura le choix entre deux motorisations. La première consiste en un quatre-cylindres de 1,4 L suralimenté de 160 chevaux. Le second en un 2,4 L atmosphérique de 180 chevaux. Cette dernière mécanique est le seule pouvant s'accoupler à la boîte automatique à neuf rapports offerte sur ce modèle. Le 1,4 L, quant à lui, s'arrime à une transmission manuelle à six rapports.

Soucieux de préserver l'image «passe-partout» de son constructeur, le Renegade propose le choix de deux rouages à quatre roues motrices. Ces deux systèmes sont capables de transférer au sol 100% du couple moteur, par l'entremise de n'importe quelle roue, pour une adhérence optimale, quelles que soient les conditions météorologiques et la surface sur laquelle évolue le Renegade. Ce dernier, par ailleurs, est le premier petit VUS à être doté d'un système de désaccouplement de l'essieu arrière, ce qui a pour effet de réduire les frottements internes et donc de diminuer les consommations de carburant.

Les deux systèmes 4x4 Jeep Active Drive et Active Drive Low incluent le dispositif de contrôle de la motricité Jeep Selec-Terrain, qui permet de choisir entre cinq modes (Auto, Neige, Sable et Boue, plus le mode Rock exclusif sur le modèle Trailhawk) pour des performances de conduite tout-terrain optimales aussi bien sur route que hors route et dans toutes les conditions météorologiques.

Avec sa suspension à roues indépendantes et une garde au sol de 205 mm (210 mm pour le Trailhawk), le Jeep Renegade établit de nouveaux standards de capacités en tout-terrain dans le segment des petits VUS.

23 mars 2015

La Chrysler Town & Country 2015

Si vous devez absolument acheter une minifourgonnette, la Chrysler Town & Country 2015 possède toutes les commodités et tout l'espace que vous recherchez. Elle s'avère luxueuse et performante, le tout à un prix raisonnable.

Prix et consommation de la Chrysler Town & Country 2015

Quatre versions bien équipées figurent au menu cette année et leurs prix vont comme suit :
  • Chrysler Town & Country Touring 2015 à 33 995 $ 
  • Chrysler Town & Country S 2015 à 35 790 $ 
  • Chrysler Town & Country Touring-L 2015 à 35 995 $
  • Chrysler Town & Country Limited 2015 à 39 995 $

Toutes sont alimentées par le même moteur et affichent donc les mêmes cotes de consommation, soit 14,1 L/100 km en ville et 9,5 L/100 km sur l'autoroute.

Groupe motopropulseur de la Chrysler Town & Country 2015 : Tel que mentionné, l'unique moteur sous le capot de la Chrysler Town & Country est un V6 Pentastar de 3,6 litres qui développe 283 chevaux et 260 livres-pied de couple. Celui-ci peut fonctionner avec de l'essence ordinaire ou encore du carburant E85 et il autorise le remorquage de charges allant jusqu'à 3 600 livres.

La puissance est acheminée aux roues avant par l'entremise d'une boîte automatique à 6 rapports. Volume de chargement : L'intérieur de la Chrysler Town & Country 2015 est facile à adapter grâce au système de sièges Super Stow ‘n Go. Le coffre à lui seul totalise 943 litres, ce qui est très bon, mais si vous n'avez pas besoin de toutes les 7 places, vous pouvez escamoter les 2 rangées arrière pour obtenir une aire de chargement gigantesque de 4 071 litres. Sécurité : La Chrysler Town & Country 2015 possède un vaste arsenal de systèmes de sécurité active et passive dont l'aide au stationnement ParkSense, des portières coulissantes avec alerte, une caméra de recul ParkView et un système de contrôle de la stabilité.

Source: auto123.com

20 mars 2015

Sept concepts pour le Easter Jeep Safari

Dans quelques jours, les passionnés américains de Jeep se retrouveront à Moab, pour la 49ème édition du Easter Jeep Safari. Les concepts du constructeur sont à présent une tradition, et cette année, le programme est riche.

Les équipes de FCA ont donc donné naissance cette année à sept concepts, dont trois seulement s’apparentent à des modèles actuels enrichis d’accessoires: Grand CherokeeOverlander, Cherokee Canyon Trail et Renegade Desert Hawk.

Mais quatre d’entre eux sont de véritables créations, avec en vedette le Chief Concept. Basé sur un Wrangler Unlimited, il évoque sans ambiguïté le dessin du premier Cherokee dans les années 70, lorgnant au passage sur l’univers du surf.

La Staff Car est un clin d’oeil à la Jeep originale : couleur, absence de portes, inscription de style militaire sur le capot… La Wrangler Africa caresse quant à elle l’idée d’un Wrangler fermé. Enfin, avec ses fausses allures de Hummer, la Red Rock Responder semble prête à des interventions d’urgence dans les terrains les plus difficiles…








18 mars 2015

Les Dodge Challenger et Charger Hellcat partent comme des petits pains chauds

La famille Fiat 500 s’agrandit avec l’apparition du crossover 500X qui se décline en deux versions et ambiances : l’urbaine chic et la baroudeuse pour les aventuriers du quotidien.

Victimes de leur succès, les Dodge Challenger et Charger Hellcat se vendent comme des petits pains chauds, à un point tel que Dodge a dû temporairement suspendre la prise de commande de ces 2 modèles. En effet, le constructeur a à ce jour livré quelque 2200 unités des 2 véhicules alors que les commandes ont dépassé les 9000 exemplaires!

Rappelons que les Dodge Charger Hellcat et Dodge Challenger Hellcat sont équipées d’un V8 6,2 litres d’une puissance presque indécente de 707 chevaux et de 650 lb-pi de couple. La Dodge Charger Hellcat ne met que 2,9 secondes pour atteindre 60 mph (96 km/h) et peut filer à 328 km/h, tandis que la Dodge Challenger Hellcat abat le 0-100 km/h en moins de 4 secondes et offre une vitesse maximale de 320 km/h. Les 2 voitures, offertes somme toute à un prix abordable compte tenu de leur puissance, affichent un prix de base variant entre et 67 195 $ (Challenger) et 67 695 $ (Charger).

Dodge prévoit construire environ 5000 motorisations Hellcat annuellement; et comme les 2 modèles comprennent aussi d’autres pièces exclusives, le constructeur ne pense pas pouvoir rouvrir son carnet de commandes avant le mois d’août afin d’honorer les commandes déjà en attente.

Source: auto123.com

17 mars 2015

Rumeur: Le Jeep Wrangler 2017 serait peut-être diesel

Un Jeep Wrangler 2017 hybride? Nah, ça n'arrivera pas. Mais un Jeep Wrangler 2017 diesel, avec le V6 EcoDiesel de 3,0 litres du Jeep Grand Cherokee? C'est non seulement logique, mais la famille en a bien besoin...

Pour se glisser sous le capot de la prochaine génération de Jeep Wrangler (l’actuelle est avec nous depuis 2006, une éternité dans l’industrie automobile), on avance plutôt le V6 Ecodiesel de 3,0L. L’organe propulse déjà deux produits sur notre continent: le Jeep Grand Cherokee et le Ram 1500. Si on applique ses performances telles quelles, ça voudrait dire que le Jeep Wranger Diesel livrerait, par le biais d’une transmission automatique ZF huit rapports, quelque 240 chevaux et – surtout – 420 lb-pi de couple. Une pierre, deux – non, trois coups

Ça serait non seulement méga en balade tout-terrain, mais ça accorderait une capacité de remorquage touchant les 3265 kg (7200 livres).

Et ça permettrait à celui qui va bientôt célébrer son trois quart de siècle d’être le plus frugal en carburant jamais proposé de toute son histoire.

Nul doute que le Jeep Wrangler conserverait un organe à essence – mais est-ce qu’on poursuivrait avec le V6 Pentastar de 3,6 litres, qui produit actuellement 285 chevaux et 260 lb-pi? Ou osera-t-on le (retour à un) quatre cylindres, toutefois secondé de la turbocompression?

Ne riez pas: cette rumeur-là court aussi…

Une chose est sûre: la boîte manuelle six vitesses demeurera au rendez-vous. D’ailleurs, m’est avis que le Jeep Wrangler sera le tout dernier véhicule sur terre à abandonner la transmission “standard”… Il faudra cependant remplacer l’archaïque boîte automatique cinq rapports par quelque chose de plus moderne, ne serait-ce que par souci d’une consommation moindre en carburant.

Est-ce dire que la CVT pourrait être envisagée? Loin de nous l’idée de lancer une rumeur à ce sujet, mais… c’est un pensez-y bien, dans la mesure où le constructeur a réussi, avec ses Jeep Compass et Jeep Patriot, à combiner de belle façon cette technologie à celle du quatre roues motrices.

16 mars 2015

Essais hivernaux avec Chrysler Canada

Chrysler Canada organisait cette semaine une journée de conduite hivernale sur le circuit ICAR, à Mirabel. Pour l’occasion, plus d’une douzaine de camions et de voitures munies d’une traction à quatre roues motrices étaient mis à la disposition des journalistes à des fins d’essais. Parmi ces véhicules se trouvaient une Chrysler 300, un JEEP Renegade, un RAM Heavy Duty et même une Dodge Charger qui possédait les équipements et les couleurs d’une auto-patrouille des autoroutes américaines.

Beaucoup de choix!

La journée se déroulait en deux segments qui permettaient de tester les différentes versions de la traction à quatre roues motrices proposées par Chrysler. Le premier incluait des essais sur un circuit de course complètement glacé et enneigé, alors que le second proposait un parcours hors route composé de diverses dénivellations.

Modes de conduite

J’ai eu la chance de tester un RAM 1500 Longhorn et j’ai été particulièrement impressionné par l’incroyable stabilité de conduite que le système de traction à quatre roues motrices donnait au camion pleine grandeur. Il convient de souligner que le camion est muni d’un système permettant au conducteur de choisir, entre plusieurs modes de conduite, celui qui correspond aux conditions de route: AUTO, SPORT (pour des performances maximales), SAND/MUD (pour des parcours sablonneux ou boueux), ROCK (pour des conditions hors route rocailleuses) ou SNOW (pour la saison hivernale). Selon le mode sélectionné, l’ordinateur de bord ajuste certains paramètres mécaniques afin que les quatre roues roulent le plus uniformément possible.

SNOW pour l’hiver

Lorsque le mode SNOW est enclenché, l’ordinateur de bord prend la force d’accélération en main et peut même, suivant les conditions rencontrées, débuter en deuxième vitesse pour donner plus de mordant au démarrage. Le système prendra aussi en charge la désensibilisation du contrôle électronique de la stabilité (ESC) afin que le véhicule soit plus stable lorsqu’il roule dans des sillons de neige profonds.

Investissements massifs

Plusieurs investissements majeurs ont été faits par le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) depuis 2009, année où l’entreprise a dû se placer sous la protection de la Loi sur la faillite. En somme, plus de 2,6 milliards ont été dépensés pour le développement des groupes motopropulseurs de FCA. Six ans après cette restructuration, le nombre de tractions à quatre roues motrices et intégrales offertes par le regroupement de constructeurs automobiles a pratiquement doublé, passant de 12 à 22. Il faut aussi mentionner que, des 26 véhicules vendus par Chrysler, 17 sont offerts avec une traction à quatre roues motrices.

Source: autonet.ca