28 août 2014

Le Dodge RAM ne passera pas à l'aluminium

Le F150 reste le pickup, et même le véhicule le plus vendu aux Etats-Unis. Avec l'arrivée de la nouvelle génération, c'est un changement fondamental qui s'est opéré sur l'auto phare de Ford puisque le F150 est passé à l'utilisation massive d'aluminium pour faire chuter le poids. Chevrolet, avec le Silverado, suit le même parcours, mais Dodge, de son côté, annonce que le RAM restera sur de l'acier encore longtemps.

L'année 2014 est celle du renouveau pour LA star du marché américain, le pickup Ford F150 qui passe officiellement à l'aluminium pour une grande partie de la structure. Ford avait déjà annoncé en début d'année que le fait de passer de l'acier à l'aluminium avait permis au F150 de s'alléger de plus de 300 kg par rapport à la précédente génération. Avec les motorisations toujours plus légères, le pickup américain fait un véritable bond en avant sur le plan de la technique. Mais cela n'est pas uniquement le cas du F150 puisque General Motors a déjà signé des accords pour concevoir des structures en aluminium sur les futurs Chevrolet Silverado et GMC Sierra.

Chez Dodge, en revanche, pas question de passer à l'aluminium. Le pickup favori de Chuck Norris, le RAM, restera encore plusieurs années (au moins jusqu'en 2021, date de la prochaine grosse mise à jour du RAM) à l'acier comme l'ont confirmé des représentants de la marque. Nous apprenons par ailleurs que Dodge a choisi la simplicité en restant sur l'acier puisque les différents concessionnaires ne sont guère convaincus par l'emploi massif d'aluminium sur leur véhicule et cela permettra par la même occasion à Dodge de gagner des millions de dollars en coûts de production.

27 août 2014

La fusion entre Fiat et Chrysler avance bien

La fusion en cours entre le groupe automobile Fiat et l'Américain Chrysler est en bonne voie, la totalité du montant des «droits de retrait» exercés par les actionnaires n'atteignant pas le couperet des 500 millions d'euros, s'est réjouie vendredi l'entreprise italienne.

Dans un communiqué, Fiat, qui détient depuis janvier 100 % de Chrysler, s'est dit «proche de conclure le processus de détermination du nombre d'actions pour lesquelles le droit de retrait a été exercé par les actionnaires de Fiat».

Ce «droit de retrait» était l'une des conditions techniques auxquelles le projet de fusion était soumis, le feu vert des actionnaires ayant été obtenu le 1er août.

Le 12 août, Fiat avait fait savoir que si le seuil fatidique des 500 millions d'euros était atteint, une nouvelle assemblée générale extraordinaire serait probablement convoquée pour approuver un nouveau projet avec des conditions révisées.

Au terme du processus, Fiat deviendra une société de droit néerlandais, Fiat Investments NV, laquelle sera elle-même rebaptisée Fiat Chrysler Automobiles (FCA) et cotée à New York.

Dans son communiqué, Fiat explique que les opposants au projet avaient jusqu'au 20 août pour envoyer par lettre recommandée le nombre des actions avec lesquelles ils exerceraient leur droit de retrait.

«Sur la base des communications et des certifications reçues, Fiat a établi que la limite de 500 millions d'euros n'avait pas été dépassée», affirme le communiqué.

Son administrateur délégué, Sergio Marchionne, s'est déclaré «rassuré sur le fait que la grande majorité de nos actionnaires continuent à nous faire confiance».

25 août 2014

La Dodge Viper pourrait subir un lifting

Une Viper ne serait pas une Viper s'il ne s'agissait pas du modèle le plus puissant de la marque Chrysler. Mais avec l'arrivée du moteur Hellcat sur le Dodge Charger et le Dodge Challenger, la Viper perd quelque peu de sa superbe sur ce point. Là où le nouveau V8 produit 707 chevaux, le V10 de la Viper ne développe "que" 640 chevaux. SRT devrait donc tenter d'y remédier rapidement, question d'image !

SRT travaillerait dont sur un nouveau moteur V10 pour la Viper, avec des performances largement revues à la hausse, afin de faire de nouveau monter en gamme la voiture la plus sportive de Chrysler. Avec cette évolution, le modèle embarquerait alors un moteur capable de développer 800 chevaux, se replaçant en tête des véhicules de la marque en ce qui concerne la puissance.

Au passage, le châssis et la carrosserie de la Viper pourraient alors être revus et corrigés afin de proposer un modèle nouvelle génération du bolide américain. Un choix qui permettrait également de faire face dignement à la concurrence de la Corvette Z06 dans le domaine.

22 août 2014

Dodge s'offre la berline la plus rapide du monde

Vous l'avez peut-être lu dans nos pages il y a quelques semaines en tant que rumeur, mais c'est maintenant officiel. Le PDG de Dodge, Tim Kuniskis, a annoncé la semaine dernière que sa marque construira la Charger SRT Hellcat. La voiture de production à quatre portes la plus rapide du monde, rien de moins.


Un quart de mille (402 m) achevé en 11 secondes, le 0-97 km/h bouclé en 3,7 s, une vitesse de pointe de 330 km/h, la Charger SRT Hellcat se présente avec des prétentions de supervoiture. Nous sommes toujours pourtant en présence d'une berline taillée pour l'autoroute tout droit sortie d'une usine d'assemblage de Brampton, en Ontario. Kuniskis a avoué durant le dévoilement diffusé simultanément sur le web qu'une telle voiture, aussi extrême soit-elle, ne peut se classer dans aucune catégorie et que les personnes sondées n'avaient jamais demandé une telle voiture. On a donc affaire essentiellement à un produit d'image dont le lancement coïncide avec le 100e anniversaire de la marque.

Sous le capot, c'est le tonnerre. Le même moteur utilisé dans la Challenger SRT Hellcat, un V8 de 6,2 L gavé par un compresseur volumétrique livrant 707 ch et 650 lb-pi de couple. Contrairement à la Challenger, qui peut être commandée avec une troisième pédale, une seule transmission automatique est offerte dans son cas, une boîte conventionnelle à huit rapports. Elle dispose toutefois d'un dispositif qui synchronise le régime moteur en rétrogradation, un élément très apprécié en conduite plus sportive.

De plus, cette Charger Hellcat mise uniquement sur les roues arrière pour transmettre le couple au sol. Inutile de dire donc que quelques secondes suffiront pour transformer son train de pneus arrière en un épais nuage de fumée. Pour les amateurs de chiffres, cette Charger ne pèse que 45 kg de plus que la Challenger outillée du même moteur.

Cette nouvelle livrée sera offerte au début de la prochaine année comme modèle 2015. Le prix de départ n'a toutefois pas été dévoilé.

Lisez l'article en entier ici

21 août 2014

Le petit SUV Jeep Renegade associe style moderne et capacités

Présenté en première mondiale à Genève, la Jeep Renegade marque l'entrée de Jeep dans le segment des petits SUV urbains.

Jeep Renegade
Conçue pour élargir la présence internationale de la marque américaine Jeep, la Renegade associe la technologie quatre roues motrices issue de la nouvelle Jeep Cherokee à un style moderne.

La Renegade affiche sa puissance avec des proportions agressives.

Tout en bénéficiant de proportions adaptées à une conduite en ville, la Renegade affiche l'allure robuste caractéristique de la marque américaine tout en assurant polyvalence, maniabilité et style.

La Renegade s'inspire de l'allure puissante de la Jeep Wrangler tout en développant un style propre avec une carrosserie aux lignes robustes et des proportions agressives permettant des angles d'attaque et de fuite conçus expressément pour assurer des capacités hors route optimales.

Exploitant la technologie quatre roues motrices issue de la nouvelle Jeep Cherokee, la Jeep Renegade offre deux systèmes 4x4 évolués pour apporter des capacités de franchissement inégalées dans la catégorie des petits SUV urbains.

Les deux systèmes Active Drive et Active Drive Low sont capables de transférer au sol 100% du couple moteur disponible via n'importe quelle roue.

Conçue sur une nouvelle plateforme 4x4 appelée «small-wide», la Renegade offre de réelles capacités en tout-terrain. Les deux systèmes 4x4 Jeep Active Drive et Active Drive Low incluent le système de contrôle de la motricité Jeep Selec-Terrain, qui permet de choisir entre cinq modes (Auto, Neige, Sable et Boue, plus le mode Rock sur le modèle Trailhawk) pour des performances de conduite tout-terrain optimales aussi bien sur route qu'hors route et dans toutes les conditions météorologiques.

20 août 2014

Spyshots: Chrysler Town&Country

Chrysler Town&Country
Le créateur du monospace remet actuellement son ouvrage sur le métier pour une sortie en 2016. Sortie qui marquera le passage à un modèle unique pour la seule marque Chrysler.

Comme l’a précisé Chrysler lors de la présentation de son plan en début d’année, 2016 sera marque par le lancement d’une nouvelle génération de Town&Country. Une nouvelle génération qui marquera l’abandon du Dodge Caravan. Après avoir vécu avec trois modèles, puis deux, il n’en restera donc plus qu’un et il s’agira du Town&Country.

Les prototypes révèlent un design qui semble s’inscrire dans la ligne de la 200. Il semble aussi plus bas, à l’instar des derniers monospaces du segment, comme le Kia Sedona. A l’intérieur, la sixième génération du monospace Chrysler devrait reprendre nombre de composants des derniers modèles, dont la commande de boîte rotative de la 200. La modularité restera l’un des points forts, et on peut s’attendra à ce que le système de sièges Stow’n'Go soit amélioré.

19 août 2014

La nouvelle Chrysler 200 remporte un prix de l’IIHS

Chrysler 200
La Chrysler 200 2015, entièrement redessinée, a bien parue aux tests de collision à faible chevauchement de l'Insurance Institute for Highway Safety (IIHS). En fait, l'institut lui a accordé la mention «Bon», la meilleure qui puisse être accordée. C'est un échelon de mieux que la mention «Acceptable» remportée par la génération précédente. Avec la plus haute note dans les cinq évaluations de l'IIHS, en plus d'un système de prévention des collisions avant, la Chrysler 200 2015 se qualifie pour un prix Meilleur Choix Sécurité +.

Dans le test de faible chevauchement, l'habitacle a été bien préservé et la mesure des blessures enregistrées par le mannequin démontre que, dans la réalité, le conducteur n'aurait pas subi de blessures significatives lors d'un accident comparable. La tête du mannequin a été bien amortie par le coussin gonflable, resté en place pendant l'accident. Le coussin latéral s'est également déployé et a fourni suffisamment de protection pour éviter que la tête du mannequin percute les structures de côté. La 200 se mérite de bonnes notes pour tous les aspects du test de collision à faible chevauchement, c'est-à-dire pour toutes les parties physiques du mannequin.

L'institut ajoute que le test de collision à faible chevauchement a été ajouté à sa batterie de tests en 2012. Lors de la collision, 25% de l'avant du véhicule frappe une solide barrière sur le côté du conducteur à 40 milles à l'heure. Ce test vise à simuler ce qui arriverait si le coin avant du véhicule, côté conducteur, frappait un autre véhicule ou un objet comme un arbre ou un poteau.

La Chrysler 200 gagne une excellente note pour la prévention des collisions avant quand elle est équipée du système optionnel d'avertissement de collision avant avec freinage automatique, faisant partie d'un ensemble appelé SafetyTec. Sur la piste, le système a complètement arrêté la voiture lors du test à 12 milles à l'heure alors qu'il l'a ralentie significativement lors du test à 25 milles à l'heure.

Pour gagner un Meilleur Choix Sécurité +, un véhicule doit obtenir la mention «Bon» ou «Acceptable» au test de collision à faible chevauchement, «Bon» à tous les autres tests en plus d'offrir un système de prévention des collisions avant.

15 août 2014

Jeep Grand Cherokee Summit 2014 : il atteint des sommets

Il s'agit définitivement d'un VUS haut de gamme, mais sans l'écusson d'une marque de luxe. Mis à jour l'an dernier, le Jeep Grand Cherokee 2014 continue de s'améliorer année après année, alors que cette nouvelle finition Summit s'avère le plus cossu du groupe.

Ce n'est pas le plus dispendieux de la gamme, par contre : ce titre est réservé au monstrueux Jeep Grand Cherokee SRT 2014 de 470 chevaux. Le Summit réunit plutôt presque toutes les caractéristiques offertes chez Jeep tout en les enveloppant d'une carrosserie à la fois élégante et sportive.

Cette finition bénéficie notamment de jantes en alliage poli de 20 pouces et de pneus P265/50R20, des phares adaptatifs au bixénon avec feux de jour à DEL ainsi qu'un bel ensemble de garnitures chromées sur les parechocs, les seuils de porte, la calandre et les rétroviseurs. Notre camion à l'essai s'est avéré fort joli avec sa peinture rouge cerise intense.

Dans la version Summit, on peut également choisir entre trois motorisations intéressantes. Un V6 de 3,6 L développant 290 chevaux figure de série, et c'est celle-là qui équipait le Grand Cherokee Summit que nous avons conduit. Un très puissant, mais très ivrogne V8 de 5,7 L produisant 360 chevaux est une option sans frais, alors qu'un V6 turbodiesel de 3,0 L livrant 240 chevaux et un couple de 420 lb-pi est offert moyennant un supplément.

Ces trois moteurs sont assortis d'une boîte automatique à huit rapports et acheminent leur muscle au sol avec l'un de trois systèmes à quatre roues motrices. Quadra-Trac I est un rouage à prise constante ne nécessitant aucune intervention du conducteur, et Quadra-Trac II ajoute un boîtier de transfert à deux vitesses ainsi que la possibilité d'envoyer jusqu'à 100 % de la puissance disponible soit aux roues avant ou aux roues arrière.

Le Summit obtient le système Quadra-Drive II, qui comprend un différentiel à glissement limité électronique à l'arrière et une meilleure gestion du couple, devrait s'avérer le plus habile hors route. De plus, il est jumelé au système Selec-Terrain, permettant au conducteur de choisir entre divers types de surface pour une adhérence optimale.

Le V6 Pentastar travaille fort, procurant au Jeep Grand Cherokee 2014 des accélérations vives et une sonorité musclée – bien que cette dernière ne soit nullement aussi menaçante que le rugissement du V8 HEMI. Le compromis, c'est évidemment une consommation de carburant plus raisonnable. Nous avons observé une moyenne de 12,5 L/100km : on peut s'attendre à au moins 25 % de plus avec le V8, environ 15 % de moins avec le V6 turbodiesel. Le Jeep équipé du moteur Pentastar peut également remorquer une charge impressionnante de 2 812 kg (6 200 lb).

Non seulement le Grand Cherokee peut briller dans les sentiers hors route, mais son comportement routier s'avère tout aussi impeccable. Avec un roulement bien confortable, une belle sensibilité de la direction et un habitacle silencieux, ce Jeep rend les voyages beaucoup plus agréables. La version Summit dispose également de la suspension pneumatique de Chrysler, récemment introduite, qui propose cinq niveaux de hauteur de roulement dans la Grand Cherokee.

Source: autogo.ca

13 août 2014

Jeep Renegade Opening Edition: 194 exemplaires seulement!

Nous avons déjà eu l’occasion d’évoquer la série de lancement du nouveau Jeep Renegade, l’Opening Edition. Apportons aujourd’hui quelques précisions.


La mode est aux éditions de lancement pour les nouveaux véhicules. Dévoilé lors de la dernière édition du salon de Genève, au mois de mars 2014, le nouveau modèle d’entrée de gamme chez Jeep, le Renegade, s’offre une Opening Edition dont peu d’exemplaires seront disponibles. Sur le marché français en effet, seulement 194 unités seront écoulées. Vous pouvez d’ailleurs d’ores et déjà en pré-réserver un en ligne, sur un site dédié, accessible à l’adresse suivante : http://essais.jeep.fr/renegade_pre-reservation

Finalement, seulement deux moteurs Diesel sont proposés : le Multijet 1,6 litre de 120 ch en traction et le Multijet 2,0 litres de 140 ch en traction intégrale. Ces deux blocs sont associés à des boîtes de vitesses manuelles comptant six rapports. Cette Opening Edition comprend notamment les équipements suivants : jantes alliage 18 pouces avec pneus 3 saisons, peinture bi-color, sellerie cuir spécifique, volant et sièges avant chauffants, système multimédia « Uconnect » avec navigation GPS à écran tactile 6,5 pouces, système d’ouverture et de démarrage sans clé « Enter-N-Go ».

12 août 2014

Jeep Wrangler 2014: Des qualités surprenantes!


Je savais que le Jeep Wrangler avait d’excellentes capacités tout-terrain… mais comment allait-il se comporter dans le trafic serré de Montréal?

Un confort surprenant!
De l’extérieur, le Jeep Wrangler Unlimited 2014 semble un peu rustique. Par contre, une fois assis derrière son volant, j’ai été surpris par son confort et les nombreux équipements disponibles. Il faut dire que mon véhicule d’essai était complètement équipé. Des sièges en cuirs figuraient aussi sur la liste d’options offertes. J’ai d’ailleurs eu à effectuer un déplacement avec trois autres passagers en ma compagnie et ceux-ci m’ont fait remarquer qu’ils étaient très à l'aise, et ce même sur la banquette arrière.

À l’intérieur, l’ergonomie est excellente et toutes les commandes et le système multimédia sont faciles à utiliser. Par contre, la qualité de certains matériaux laisse à désirer, notamment au niveau du tableau de bord.

Les suspensions du véhicule sont bien calibrées. Bien qu’elles soient fermes, le Jeep Wrangler reste tout de même agréable à conduire sur la route et en ville.

Je ne peux passer sous silence que l’habitacle est peu insonorisé, un inconvénient commun des véhicules à toit souple.

V6 Pentastar sous le capot
Le Jeep Wrangler est animé par un moteur V6 Pentastar 3.6 L de 285 chevaux et de 260 livres pieds de couple. Mon véhicule d’essai était muni d’une transmission automatique à 5 vitesses. Une boîte manuelle de 6 rapports est aussi disponible.

Bien que le moteur procure une puissance correcte, je n’ai pas été ébloui par ses performances. Il faut dire que le Wrangler est construit solide et qu’il est défavorisé par son poids total.

Sur la route, le Wrangler se comporte très bien. Il est docile et facile à conduire. Par contre, son centre de gravité passablement élevé le trahit lorsque nous voulons aborder des virages un peu trop rapidement.

Lors de mon essai, j’ai réalisé une consommation moyenne ville/route de 12,9 litres aux 100 kilomètres.

Conclusion
Le Wrangler Unlimited 2014 est un véhicule unique en son genre. Son look marginal et intemporel en fera pencher plusieurs en sa faveur. Au cours de mon essai, il m’a surpris positivement sur plusieurs aspects. D’un côté, il est juste assez confortable et docile pour la conduite urbaine alors que d’un autre il est solide et robuste pour combler le G.I. Joe qui sommeille en vous!

Source: autonet.ca